Archives par mot-clé : Compte-rendu

Compte rendu de « Traduire dans le domaine de l’économie écologique : les difficultés terminologiques », Sabri-Fabrice Sayhi rédigé par Abdel Majid Drouiche

Compte rendu de « Traduire dans le domaine de l’économie écologique : les difficultés terminologiques », Sabri-Fabrice Sayhi, in Traduire, n°227, p.37-48, 2012

Par Abdel Majid Drouiche

Dans cet article, l’auteur pense que la traduction scientifique demande généralement des connaissances transversales dans différents domaines, elle serait un exercice complexe particulièrement dans le domaine des sciences sociales. Contrairement aux sciences exactes, les sciences sociales s’opposent entre elles de par leur nature épistémologique, or la divergence d’opinions est moins importante dans les sciences « dures », ce qui a engendré une incidence sur la traduction et la terminologie en sciences sociales. Précisément, la néologie pose problème à partir du moment où certains termes utilisés dans une science sociale donnée ne sont pas les mêmes dans d’autres approches ; les acceptions sont toujours différentes.

Continuer la lecture de Compte rendu de « Traduire dans le domaine de l’économie écologique : les difficultés terminologiques », Sabri-Fabrice Sayhi rédigé par Abdel Majid Drouiche

Provincializing Europe, Dipesh Chakrabarty

Dipesh Chakrabarty est l’un des fondateurs de la série Subaltern Studies, dont le premier volume parut en 1982 et fut l’un des principaux vecteurs du courant historiographique éponyme, attaché à explorer l’histoire des groupes jusque-là ignorés par l’histoire académique : les sociétés colonisées en particulier, avec des sources issues de ces sociétés. La part théorique, toujours articulée à de précises études de cas dans l’histoire du sous-continent indien en général et du Bengale en particulier, est prépondérante dans son travail général comme dans Provincializing Europe.

Le livre de D. Chakrabarty se présente comme un ouvrage à deux volets, l’un plus théorique, l’autre présentant des études de cas déclinant l’expérience de la modernité en Inde – un thème sur lequel il est depuis revenu dans Habitations of Modernity : Essays in the Wake of Subaltern Studies (2002). C’est cette expérience qui rend possible l’objectif exprimé par la formule-choc de « provincialiser l’Europe », en particulier en revenant sur ce que D. Chakrabarty appelle « historicisme » : l’idée selon laquelle pour comprendre un phénomène tel que la modernité (« le règne d’institutions modernes telles que l’État, la bureaucratie et l’entreprise capitaliste », p. 4) celui-ci doit être envisagé comme une unité et dans un développement historique unilinéaire suivant le plus souvent le modèle européen. L’examen qu’en fait l’auteur adopte deux approches théoriques distinctes.

Continuer la lecture de Provincializing Europe, Dipesh Chakrabarty

Where civilizations meet, by Youssef Courbage and Emmanuel Todd

Original text in French : http://orientsoccidents.hypotheses.org/19 (translation by Sami Mebtoul)

This book of Y. Courbage and E. Todd could be a classic one on the history of the demographic transition in countries where the population is largely Muslim (“Muslim world”). a phenomenon that Philippe Fargues has already begun to study in detail, questioning several clichés about the “Arab family” or the birth rates in Muslim countries. This is the approach, combining a demographer and an historian, the “empirical” method (p. 39) of following demographic indicators in several countries over the long term to compare and to identify a general trend, and its thesis that make this book a stimulating essay.

Continuer la lecture de Where civilizations meet, by Youssef Courbage and Emmanuel Todd