Afnen Habibi

Biographie de Afnen Habibi par Dhia-Eddine Bendal Braham

Afnen HABIBI, que j’ai eu le plaisir d’interviewer, est une jeune doctorante tunisienne : parcours, motivations et recherche étaient les thématiques principales de cet entretien. Après avoir obtenu un Master, la jeune historienne effectue actuellement un Doctorat à la faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis (Tunisie), un pays où, d’après elle, l’enseignement n’est pas très favorable. Elle est aujourd’hui en France pour une formation de courte durée à l’École d’été Euro-Arab 2017.

C’est parce que l’histoire l’a fait voyager dans le temps, pour reprendre ses propres mots, qu’elle la préfère largement à la géographie. Son sujet de thèse, proposé par son encadreur, traite de la région du Haut Said en Egypte durant les premiers siècles islamiques, dont l’objectif est d’établir une étude actualisée sur l’organisation administrative, économique, politique et sociale d’une région excentrée du territoire Egyptien, et qui reste, selon Afnen, très peu étudiée.

Pour mener à bien sa recherche doctorale, la jeune doctorante se base principalement sur les sources historiques inédites. Avec recherche historique, bibliographique et collecte de données sur l’histoire de la région étudiée que l’approche méthodologique sera menée ; puisque selon elle, il s’agit de l’approche incontournable dans ce type de thématique et recherches historiques. Pour cela, elle travaille sur l’analyse d’un corpus composé de trois types de document, à savoir : papyrus, épitaphes et documents épigraphiques.

Pour ce qui est des difficultés relatives à cette recherche, Afnen fait allusion à la rareté des documents et de leurs indisponibilités dans les bibliothèques tunisiennes, d’où le besoin de déplacement en Egypte ainsi que dans d’autres pays notamment la France. Elle trouve aussi des difficultés à fixer la problématique et les outils méthodologiques pour réaliser son étude. Elle s’inquiète pour les délais et la courte période de la thèse au point où cela devient son pire cauchemar.

Afnen jouit d’une très bonne relation avec sa directrice de thèse et la qualifie de « magnifique », elle trouve qu’elle a de la chance de travailler avec elle car cette directrice remplit ses fonctions très convenablement (suivi, encouragement, conseils).

La jeune doctorante se rend régulièrement à la bibliothèque pour faire ses recherches et établir ses fiches de lecture, mais elle effectue également une grande partie de la recherche dans le web et les documents disponibles en PDF.

Sa littérature préférée est celle de Paolo Coello, car cet auteur, à travers ses romans, lui fait réellement vivre l’histoire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.